Conférence FAIFE « Ethical Dilemmas in the Information Society »

Les bibliothécaires, archivistes et autres spécialistes de l’information sont souvent bien conscients des aspects éthiques de leur profession. Les archivistes avaient déjà rédigé un code de déontologie international en 1996, le ICA Code of Ethics. Du côté des bibliothécaires par contre, malgré le fait que plus de 60 pays disposaient déjà d’un code national de déontologie (récemment mis à jour en Suisse, toujours absent en Belgique… 😦 ), ce n’est qu’en août 2012 qu’un code de déontologie international fut approuvé, le IFLA Code of Ethics for Librarians and other Information Workers.

Partant du principe qu’un code de déontologie n’est jamais vraiment un document fini et terminé, même après son approbation, et que la déontologie professionnelle ainsi que la réflexion sur l’éthique doivent être encouragées dans notre discipline, le Comité FAIFE de l’IFLA (Committee on Freedom of Access to Information and Freedom of Expression [FAIFE]) organise, en collaboration avec Globethics.net, les 14-15 août 2014 à Genève un congrès international intitulé « Ethical Dilemmas in the Information Society: How Codes of Ethics Help to Find Ethically Based Solutions« .

The programme will offer three keynote speeches by invited speakers and three workshops. For the workshops, we are looking for nine (9) contributors, who are willing to share their experience and their views on the following issues:

  • Codes of ethics in practice: i.e.
    – methods to create and discuss a code of ethics;
    – how to popularise a code;
    – how to use it;
    – how to maintain it;
    – individual vs. institutional ethics;
  • Ethical values and dilemmas in the library and / or archive workplace:
    – access to information;
    – responsibility towards individuals and society;
    – open access and intellectual property rights;
    – integrity of documents;
    – respect of historical context;
    – authenticity of documents;
    – colleagues and employer/employee relationships;
    – privacy, secrecy and transparency;
    – neutrality, personal integrity, professional skills.

La date limite pour soumettre une présentation est fixée au samedi 4 janvier 2014 (résumé de 500 mots).

Source : Call for Papers « Ethical dilemmas in the information society: how codes of ethics help to find ethically based solutions », Committee on Free Access to Information and Freedom of Expression (FAIFE)

Un nouveau Code d’éthique pour les bibliothécaires suisses

« Un code de déontologie pour les bibliothécaires, à quoi ça sert ? » Nombreux sont mes collègues et mes étudiants à s’être posé secrètement cette question… voire à me l’avoir posée ouvertement ! Il y a plusieurs réponses possibles, parmi lesquelles le fait de doter une association professionnelle d’un texte fédérateur, d’un élément rassembleur, en même temps que d’un outil de promotion de la profession vers l’extérieur (autorités politiques, employeurs, clients, grand public).

Par une écrasante majorité, l’Assemblée générale du 6.9.2013 de Bibliothèque Information Suisse (BIS), association nationale suisse des bibliothèques, des centres de documentation et de leurs collaborateurs, a adopté le nouveau Code d’éthique pour les bibliothécaires et les professionnels de l’information (http://www.bis.ch/fileadmin/ressourcen/arbeitsgruppen/Code_ethique_f.pdf).

Le nouveau document, s’appuyant largement sur l’IFLA-Code of Ethics for Librarians and other Information Workers et modifié pour tenir compte d’exigences spécifiques à la Suisse, remplace l’ancien code de déontologie existant depuis 1998. BIS est la première association nationale à s’inspirer de ce code international pour élaborer son propre texte.

Dans la lancée, BIS s’est dotée d’une commission permanente, présidée par le soussigné, dont le premier objectif sera d’assurer la promotion du Code d’éthique auprès des professionnels, des employeurs et du monde politique, au travers d’actions spécifiques de formation et de lobby.

Nous vous tiendrons au courant de la « vie » de ce Code d’éthique !

Michel Gorin

Mise en ligne de « Info & éthique: Y a-t-il une ligne rouge? »

Il y a un an paraissait un numéro spécial des Cahiers de la documentation : « Info & éthique: Y a-t-il une ligne rouge ?« . Les douze articles de ce numéro sont à présent intégralement disponibles sur le site de l’Association Belge de Documentation (ABD-BVD) :

http://www.abd-bvd.be/index.php?page=cah/rc-2011-2&lang=fr

Voir le billet Info & éthique: Y a-t-il une ligne rouge ? de juin 2011 pour plus d’informations sur ce numéro thématique des Cahiers.

Bibliothèques d’enfer(s) : interdits, contraintes et libertés en bibliothèque

La bibliothèque, espace de formation et de culture, est aussi un lieu où circulent un certain nombre d’interdits : censure, usages prohibés, restriction de certains accès. Aussi, les élèves conservateurs promus DCB 21 avaient-ils décidé d’organiser ce 31 mai 2012 une journée thématique consacrée aux interdits, contraintes et libertés en bibliothèque : Bibliothèques d’enfer(s) : interdits, contraintes et libertés en bibliothèque. L’objet de cette journée était de permettre aux participants de s’interroger sur leurs pratiques afin de mieux cerner la frontière, à la fois floue et fragile, entre interdits et limites et de déterminer en quoi la bibliothèque peut aujourd’hui être un espace de contraintes ou de libertés.

Journée d’études sur les bibliothèques et l’éthique

Ce vendredi 4 mai 2012 se tiendra à Saint-Cloud une journée d’études qui met en lien les bibliothèques et l’éthique : « Bibliothèques et transmissions des savoirs aujourd’hui : pour une éthique des savoirs créatifs ?« . Avec pour ambition de s’interroger sur les modes et les responsabilités d’accès aux savoirs et sur les contenus proposés dans la bibliothèque, les aspects suivants seront explorés dans le cadre de cette journée :

  • les distinctions des savoirs et, plus avant, des savoirs « illégitimes » : la bibliothèque est-elle toujours un espace de transmission des savoirs savants? la question de l’assimilation floue de certains savoirs (populaires, savants, de masse…) ;
  • la problématique de la traduction et de la production de littératures étrangères : quelles sources d’information ? quelles politiques d’acquisition? quelles valorisations des collections face aux problèmes liés à la circulation transnationale des textes et aux déséquilibres entre les différentes aires linguistiques et géographiques ;
  • l’identification de la collection : comment faire une place à l’ailleurs et à l’indéfini au sein d’une collection éditoriale et d’une collection bibliothécaire ?
  • le savoir et l’écrit : le livre comme vecteur privilégié du savoir et la place de la dimension multimédia, qui mobilise documents sonores, vidéos, sites internet (comme le Guichet du savoir) ;
  • la question de l’apprentissage : quels dispositifs d’apprentissage créatifs en bibliothèque ? Comment animations, expositions, résidences d’auteurs, et plus largement action culturelle, peuvent-il participer de la construction d’un savoir ? le numérique : en quoi permet-il une migration créative et éthique de la connaissance ? La question notamment des publications scientifiques et de l’Open Access.

Cette journée d’études s’inscrit dans le cadre du projet « Savoirs créatifs, savoirs migrateurs », relié au programme de recherche international « Éthiques de la Création » (2008-2014) piloté par Sylvie Dallet, professeure à l’Université de Versailles-Saint-Quentin, chercheuse au Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC) et présidente de l’Institut Charles Cros, et en collaboration avec le groupe de recherche « Livre : Création, Culture et Société » du CHCSC animé par Sylvie Ducas.

Programme de la journée

Matinée

9h : accueil des participants

9h30 : discours d’ouverture
–  Christophe PAVLIDES (directeur Médiadix, Université Paris Ouest Nanterre La Défense)
–  Sylvie DALLET (professeur des universités, chercheuse au CHCSC, coordinatrice « Savoirs créatifs ») et Sylvie DUCAS (maître de conférences à l’Université Paris-Ouest Nanterre La Défense, chercheuse au CHCSC)

10h/10h30 : Conférence inaugurale de Robert DAMIEN (philosophe, U. Paris-Ouest, sous réserve)

10h30/12h : Sauvegardes mémorielles, identités culturelles et archives du populaire : pour un engagement politique et citoyen (présidence : Sylvie DALLET)
Halat BISRI (historienne, Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines – Université de Versailles-Saint-Quentin) : « Le « droit » de sauvegarde et de transmission du patrimoine éditorial au Liban »
Irène LANGLET (professeur des universités en littérature, Université de Limoges) : « Une médiathèque à la Bibliothèque Universitaire, entre divertissement et savoir »
Franck MICHEL (anthropologue, responsable de l’association Deroutes et Détours) : « L’aventure d’une petite bibliothèque rurale balinaise »

12h/12h30 : débat

12h30/14h : buffet

Après-midi

14h/15h30 : Valoriser et mesurer les outils : du codex à Internet, pour une information complexe (présidence : Sylvie DUCAS)
Fatima REUTLINGER (bibliothécaire, université Sophia Antipolis de Nice) : « Des bibliothèques des prisons à la Bibliotheca alexandrine »
Bernard KRESPINE (conservateur à la BnF) : « Les services d’information à distance : outils et  futurs des pratiques de recherche ? »
Anne-Lise QUESNEL (historienne, Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines – U. Versailles-Saint-Quentin) et Elise LASSONDE (conservatrice à la Bibliothèque et aux Archives nationales du Québec) : « Identification de la collection : faire une place à « l’ailleurs et à l’indéfini » au sein d’une collection éditoriale. L’exemple du Livre d’artiste »

15h30/16h : débat

16h/16h30 : pause café

16h30/18h : Table ronde animée par Sylvie DUCAS et Marie-Christine JACQUINET sur le thème : Ethique et créativité en bibliothèque
Avec la participation de :
– Benoit BERTHOU (maître de conférences en Sciences de l’information et de la Communication, directeur de la revue en ligne Comicalités)
– Annie METZ (conservatrice en chef de la bibliothèque Marguerite-Durand)
– Dominique TABAH (ancienne directrice générale du réseau des bibliothèques de Montreuil)
– Lucile TRUNEL (chef du Service de l’Action pédagogique, Délégation à la Diffusion Culturelle, Bibliothèque nationale de France)

18h/18h30 : débat

18h30 : Fin de la journée d’études. Pot de clôture

Télécharger les résumés des exposés.

Renseignements pratiques :

Contacts et inscriptions :

Attention, le nombre de places disponibles est limité !